Do It Yourself (DIY) et photographie

Le Do It Yourself est un mouvement ou le consommateur, également acteur, ne se contente plus de consommer un bien, mais participe notamment à sa conception, à sa réparation, et à son recyclage.

En ce qui concerne la photographie, l'usage de l'argentique, notamment le développement du noir et blanc en labo, permet de s'équiper à faible coût et de maîtriser la création d'images de A à Z. Pour les puristes du DIY, une recette de produit chimique est même disponible pour faire du révélateur a partir de produits du quotidien : le Cafénol (à base de café soluble et de vitamine C)

sous le capot du Nikon FM / DIYReparation du Nikon FM

Depuis le début d'année, je me suis intéressé au démontage et à la réparation d'appareil, dans un but d'entretien de mes appareils reflex (Olympus, Nikon, Canon, ...) qui avaient bien tournés pour la réalisation de ce travail. Au bout de quelques mois de pratique hebdomadaire, et avec l'aide de quelques forums et autres fondus de l'argentique, j'ai enfin pu réparer des pannes simples telles que le gommage d'un diaphragme, le nettoyage de champignons sur les surfaces optiques, resouder un fil électrique qui avait lâché sur la cellule d'un boitier...

Un minimum d'outillage est nécessaire à un démontage en règle, ainsi qu'un boitier à sacrifier pour la première tentative.

- Une cuvette, pour éviter aux vis minuscules de rebondir sur 15 mètres carré de carrelage
- Des tournevis de précision
- Un spanner pour les optiques
- Une lampe frontale
- Des pinceaux pour le nettoyage des petites pièces et de l'intérieur du boitier
- Un fer à souder
- Des pinces
- Des mousses d'étanchéité à la lumière
- Un coquetier pour tenir les optiques verticales pendant une opération à ventre ouvert, sans abimer les lentilles. Ou pour mettre de l'essence F et nettoyer les lamelles d'un diaphragme.

A partir de là, il suffit de s'armer de patience, d'un éclaté de l'appareil en question, et de conseils avisés, pour tenter la première opération chirurgicale...