Crue du Rhône... Sans risque?

Nous voyons le retour de la crûe hivernale du Rhône. Ces jours-ci, à Lyon la promenade des quais est inondée. Un coup d’œil sur la hauteur des digues est toutefois suffisant pour se sentir protégés d’une inondation majeure et nous donner le sentiment que le fleuve est maitrisé.

La rareté des crues majeures nous fait oublier la gravité de leur impact. La dernière en date pour le Rhône, en 2003 a eu des conséquences dramatiques sur de nombreux lieux de vies tout au long du fleuve. Elle a occasionné 1 milliard d’euros de dégâts et 32 000 personnes ont été déplacées. Et pourtant, malgré les épisodes à répétition : 1981, 1983, 2001, 2003, la perception du risque par les riverains est contrastée * :

- 50% des personnes en zone inondable ne sont pas conscientes du risque auquel elles sont exposées.
- 53% des riverains interrogés estiment que le risque d’inondation est en augmentation (41% en 2013)
- 18% des habitants en zone inondable ont pris, ou envisagent de prendre, des mesures pour réduire leur vulnérabilité.

Inondations de 1910 à Givors. Archives Municipales de Lyon

Depuis près de 150 ans, le Rhône et la Saône n’ont cessés d’être aménagés et canalisés. Les visages de ces fleuves ont été profondément modifiés, pour passer de cours d’eau larges et peu profonds, au bras multiples, modelant son lit en fonction des saisons et du mouvement des sédiments, au Rhône profond et étroit, au débit puissant, que l’on connaît aujourd’hui. Passant d’un profil naturel à une dimension industrielle et rationnelle, ponctuée de barrages et corseté de digues.

Forêt alluviale inondéeForêt alluviale de l'île de la Table Ronde aux portes de Lyon lors de la crue du Rhône en janvier 2018

Mais ce calibrage des aménagements pour le débit moyen du fleuve met les riverains à la merci d’une crûe sortant de l’ordinaire. Les lônes (bras du fleuves, évoluant au fil des saisons et de l’accumulation des sédiments) et les champs d’expansion des crues ont été remblayées ou viabilisés, perdant leur rôle de zone tampon. Sur les affluents, le bétonnage des rives dans les agglomérations pousse les rivières à sortir de leur lit.

Forêt alluviale inondéeForêt alluviale de l'île de la Table Ronde aux portes de Lyon lors de la crue du Rhône en janvier 2018

Pour la première fois en Europe, en 1999, des mesures de réhabilitation du fleuve ont été prises. Le lit historique du fleuve, parallèle au canal creusé dans les années 1950 pour les besoins de la vallée de la Chimie, au Sud de Lyon, était presque à sec. Les travaux opérés dans les années 1990 ont multiplié le débit par 10 et 3 lônes ont été restaurées. Aujourd’hui ce travail de restauration des lônes continu, et c’est un axe de développement principal du fleuve pour limiter les risques.

RESSOURCES :

Site gouvernemental de surveillance des crues
https://www.vigicrues.gouv.fr/

Inondations de 2001 :

https://www.youtube.com/watch?v=4WikPMJM-h8

https://www.youtube.com/watch?v=TcLmBCiMG5I_______________________________

* selon une enquête menée en 2016 http://www.planrhone.fr/sondage-inondation/


  /  Permalink  /